Salariés de l’Etablissement

Salariés de l’Etablissement

Service d’Accompagnement au Logement, à la Santé et à l’Alphabétisation (S.A.L.S.A.)

« Au-delà de l’apprentissage du français, nous participons à la découverte d’un nouvel environnement social et culturel et les accompagnons vers l’autonomie. »

Nathalie ESTRADE SEGURA

Enseignante

« Accompagner et soutenir les jeunes d’UTOA est un vrai régal. »

Morgane PINVIDIC

Technicienne d’Intervention Sociale et Familiale

« Le plus grand bien que nous faisons aux autres hommes n’est pas de leur communiquer notre richesse, mais de leur révéler la leur. » (Louis Lavelle, 1883-1951, philosophe français)

Philippe SARRI

Surveillant de nuit

Sabrina Passuello

Enseignante

Luther-King Kamara

Surveillant de nuit

Faustine Roque

Monitrice Éducatrice

Julien Beauchamps

Surveillant de nuit

Micheline Insou

Secrétaire

« Aider les jeunes à être acteurs de leurs projets de vie est le fil conducteur de mes accompagnements au sein de l’Association UTOA. »

Doriane RODRIGUE

Technicienne d’Intervention Sociale et Familiale

« Mes activités de travailleur social pour l’association UTOA me permettent d’apprécier chaque jour la richesse des cultures du monde rapportées par ces jeunes. Les aider à s’épanouir au sein de la nôtre est au cœur de ma conception du métier. »

Mickaël BENAZERAF

Moniteur Éducateur

« Être éducateur c’est partir de ce que l’on est et se laisser enseigner par l’Autre. Au sein de l’association UTOA nous accompagnons les jeunes à prendre leur place dans le monde. »

Mégane DEBOIS

Monitrice Éducatrice

Benjamin Valette

Moniteur Éducateur

Lea Meyrieu

Monitrice Éducatrice

Marie Naudin

Monitrice Éducatrice

L’équipe administrative et technique

« Pour les jeunes personnes que nous accueillons, nous recherchons le meilleur pour les accompagner vers leurs rêves, une vie meilleure !
Pour cela, nous élaborons nos actions et notre travail en équipe, car je suis convaincu que la pensée collective est plus puissante que la pensée individuelle. »

Karim BOUZIANE

Fondateur et Directeur

« Faire partie d’une équipe dynamique et motivée c’est faire partie d’UTOA.
Accueillir, écouter, être disponible, répondre aux attentes des jeunes mais aussi des éducateurs et de la direction, ce sont les objectifs que nous nous sommes fixés. »

Véronique GIMENEZ & Leïla ZAGHDANI

Assistante de Direction & Secrétaire

« Mon cursus et mon expérience me prédestinaient à travailler au sein d’une entreprise ‘classique’. Aujourd’hui j’ai fait le choix d’intégrer l’Association Un Toit Où Apprendre pour intégrer une structure où travail est synonyme d’épanouissement et de sens. »

Nacim KHOUAIDJIA

Chef de service Achats et Logistique

« Mon objectif : me rendre disponible au maximum et être performant au quotidien au sein d’une équipe motivée et entraînante. »

Romain PIOLLET

Agent Technique

« Face à une réalité qui ne fait pas de concession, la sensibilisation et l’apprentissage du savoir-être et du savoir-faire sont les bases pour espérer un futur meilleur. "Nous travaillons à UTOA à consolider ces bases afin que ces jeunes puissent se construire dans la société dans laquelle ils doivent désormais grandir" »

Thomas GAUTHIER

Chef de Service Éducatif & Pédagogique

« Nos innovations nous permettent de proposer un accompagnement de qualité aux jeunes que nous accueillons.
La période d’austérité dans laquelle nous vivons nous conduit indéniablement à nous réinventer.
L’une de nos missions est de leur faire prendre conscience de ce constat qui rythme notre quotidien. »

Samad BENHAMMOU

Chef de Service Éducatif & Pédagogique

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. »
(Nelson Mandela)

Franck LANCIA

Agent Technique & Enseignant

« Au-delà de l’aspect technique de ma fonction, la relation avec ce jeune public est très enrichissante »

Christophe Lagüe

Agent Technique

Il n’y a pas de place pour la méfiance culturelle !

Nous avons tous le droit de construire notre avenir, nous souhaitons rendre ce rêve possible pour ces enfants que nous accompagnons, abîmés par la misère et les conflits.

Faisant constat de l’augmentation du nombre de prises en charge au cours des années récentes, de l’explosion des coûts et de la saturation des structures d’accueil, le Conseil Départemental de l’Hérault réfléchit à des solutions pour ne plus accueillir les jeunes mineurs non accompagnés à l’hôtel, sans véritable suivi éducatif. Pour cela il décide d’accompagner l’Association Un Toit Où Apprendre dans un projet novateur. Depuis sa création, le 15 août 2015, UTOA, avec le soutien du Conseil Départemental de l’Hérault, agit en faveur des jeunes mineurs non accompagnés sur Montpellier et son agglomération.
Il est important de rappeler la législation française concernant les mineurs non accompagnés, car cela conditionne le travail de toute l’équipe de l’Association Un Toit Où Apprendre qui met en œuvre quotidiennement le projet d’intégration sociale et culturelle des enfants que nous accueillons.

  • Pour l’enfant confié à l’Aide Sociale à l’Enfance après ses 16 ans, l’article L313-15 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile créé par la loi n° 2011-672 du 16 juin 2011dispose que l’enfant confié à l’Aide Sociale à l’Enfance entre l’âge de 16 ans et l’âge de 18 ans et qui suit depuis au moins 6 mois une formation destinée à lui apporter une qualification professionnelle peut se voir délivrer une carte de séjour temporaire portant la mention « salarié » ou « travailleur temporaire ».Tout en restant au plus près des souhaits de nos protégés, nous essayons avec leur participation, de favoriser ce parcours.
  • Pour les jeunes confiés à l’aide sociale à l’enfance après leurs 16 ans et ne remplissant pas ces conditions, nous devrons entamer une démarche de régularisation, dans les mêmes conditions qu’un adulte. La signature d’un contrat jeune majeur (dont peuvent bénéficier les jeunes mineurs non accompagnés au moment de leur passage à la majorité) avec l’Aide Sociale à l’Enfance, constitue un élément déterminant dans l’obtention d’un titre de séjour «vie privée et familiale ».Ce parcours, généralement subi par ces jeunes que nous protégeons, nous conduit lorsqu’il n’y a plus de recours, à travailler un retour au pays dans les meilleures conditions possibles (la maitrise de la langue française et au mieux un savoir-faire professionnel pour ceux ayant démarré un apprentissage professionnel tardivement).

Ces différentes dispositions démontrent qu’une prise en charge tardive au sein du système de protection de l’enfance, et par conséquent à leur arrivée au sein de l’association Un Toit Où Apprendre, a un impact considérable sur le devenir du jeune et donc sur son intégration dans la société française.
C’est pour répondre à ce facteur temps déterminant, que nous essayons d’accueillir ces enfants non accompagnés dès 16 ans, afin de les intégrer dans notre système scolaire dans de bonnes conditions. Et de travailler dans la réactivité avec nos partenaires pour les enfants plus âgés, afin d’essayer de rattraper le temps passé. Chaque enfant, lorsqu’il a atteint sa majorité et une maturité suffisante, doit pouvoir quitter notre dispositif pour accéder à la citoyenneté.

Karim Bouziane
Directeur-Fondateur

Mot du président :

La protection de l’enfance dispose de divers moyens articulés autour de deux administrations, le Conseil Départemental de l’Hérault dont le Président en est le chef de file et le ministère de la justice à travers particulièrement le juge des enfants pour les décisions judiciaires.
Lorsqu’une décision de protection et de placement est prise, qu’elle soit administrative ou judiciaire, les mineurs dits en risques ou en danger sont hébergés dans différents dispositifs, établissements, appartements, studios, famille d’accueil, voire pour certains maintenus dans leur familles à partir de dispositifs spécifiques.Depuis les années 2000, l’affluence de mineurs en provenance de l’étranger dits « mineurs non accompagnés » est venue interroger les dispositifs de prise en charge dans le cadre de la protection de l’enfance. Compte tenu de leurs particularités, le Conseil Départemental de l’Hérault a choisi de diversifier les modes d’accueil afin de répondre aux nécessités et obligations de protection pour ces mineurs.
En réponse à la demande du Conseil Départemental de l’Hérault, le projet de Karim BOUZIANE a vu le jour à travers l’association Un Toit Où Apprendre. Il est parti de trois constats réalisés au cours de l’exercice de sa fonction de direction de l’Association d’insertion professionnelle Forma’ Bât Alma Nova dont il est aussi à l’initiative :
• Les mineurs qui étaient hébergés à l’hôtel avaient des difficultés pour adhérer à un projet scolaire ou professionnel
• Ils ne disposaient d’aucun dispositif d’apprentissage de la langue française ni de l’écriture
• Les frais engagés pour leur hébergement étaient considérables.

Karim BOUZIANE a donc construit son projet d’hébergement en appartements, en cohabitation de trois personnes. Son projet prend en compte les besoins de ces jeunes en termes d’alimentation, d’instruction et de relation avec le soutien de travailleurs sociaux de différentes qualifications.
Jérémie CHASSANG a assuré la présidence de l’association et accompagné ce projet du 15 août 2015 au 21 avril 2017. Des problèmes de santé l’ont amené à demander la cessation de ses responsabilités au sein de l’association tout en poursuivant son militantisme.
Adhérent à l’association depuis le 8 décembre 2015, il m’a été suggéré de prendre la relève. Je me suis donc porté candidat et c’est à mon grand bonheur que ma candidature a été retenue.

Il m’est apparu important de clarifier le sens de l’exercice de cette mission, présider l’association UTOA c’est :

• S’engager de manière militante et citoyenne en portant des valeurs.
• Reconnaitre et prendre en compte la singularité des mineurs non accompagnés. Menacés pour certains, torturés pour d’autres, ils ont traversé de nombreux pays au péril de leur vie pour fuir le terrorisme ou la misère économique.
• Se porter garant au niveau de l’autorité de tutelle du bon fonctionnement de la structure, tant dans ces pratiques que dans le respect des engagements financiers.
• Défendre pour les usagers une qualité de travail et leurs intérêts.
• Affirmer une volonté de respect du droit du travail et de la convention collective.
• Reconnaitre la place et l’importance des partenaires.
• Avoir un langage clair et transparent sur nos choix éducatifs, notre méthodologie de travail qui, s’ils sont légèrement en décalage avec les traditions de prise en charge, ne sont pas moins soutenus par le désir de bientraitance des mineurs.
• Prendre en compte la réalité économique du pays, les difficultés financières du département pour faire face à l’arrivée massive de ces jeunes.

La prise en charge des mineurs non accompagnés représente un défi pour la société en terme d’intégration, l’association UTOA a choisi d’y contribuer.
UTOA n’est pas une utopie, c’est une association responsable qui prend en compte la nécessité pour les mineurs non accompagnés : d’être hébergés et nourris de manière décente, d’accéder à l’apprentissage de la langue française, de poursuivre une formation, de favoriser l’acquisition de savoir-faire, de savoir-être.

Avec l’ensemble des administrateurs nous allons militer pour que cette association soit reconnue dans le paysage de la protection de l’enfance avec le droit à la différence et le respect de tous.

Noel LE MESTRE
Président de l’Association

Notre engagement et nos valeurs

Notre engagement et nos valeurs

« Partage, écoute et respect : les valeurs qui mettent les personnes accueillies au cœur de notre projet associatif »

L’association est portée par des valeurs fortes qui font sa raison d’être depuis plus d’un an pour répondre aux situations compliquées des jeunes mineurs isolés de notre Département.

Le partage, l’écoute et le respect sont au centre de tous les échanges.

Comme le disent les jeunes «chez UTOA on peut partager de la nourriture, des paroles et aussi le ménage !». L’association elle-même est un lieu de partage et d’échange.

Avec les différents acteurs impliqués et à l‘écoute, bénévoles, salariés, stagiaires, personnes accueillies et hébergées, chacun a un rôle particulier mais tous forment le ciment de notre Maison d’Hébergement et d’Insertion Sociale et Culturelle.

L’équipe éducative, impliquée et militante, construit avec ces jeunes MNA leur avenir tout au long du parcours que nous leur offrons.

Nos actions telles que l’hébergement, la santé, l’alphabétisation, la scolarisation, la formation et la régularisation administrative sont au cœur de notre activité et motivent au quotidien notre équipe pluridisciplinaire.